Difficulté : ★★☆☆ | Durée : Environ 1h30 A/R | Intérêt : ★★★★

Enfilez vos baskets et votre polaire, je vous emmène découvrir le Lac d’Allos situé dans le Parc du Mercantour. A deux pas de l’Italie et de la Côte d’Azur, se trouve ce fabuleux lac perché à 2230 mètres d’altitude. Plus grand lac naturel d’altitude d’Europe, le Lac d’Allos offre une superbe vue sur les Alpes et permet une balade familiale pour le  plaisir des grands comme des petits. Outre la balade qui est super sympa à faire et très accessible en peu de temps, c’est un spot idéal pour l’observation des animaux sauvages.

Vous noterez toutefois que la baignade est interdite au Lac d’Allos, donc inutile de vous encombrer d’un maillot de bain. Celle-ci a été rendue interdite en 1995 après qu’un jeune soit décédé d’hydrocution suite à un plongeon dans les eaux du lac. Il est vrai que la baignade y est très tentante car l’eau est claire et par beau temps, elle vire dans les bleus turquoise, mais à 2230 mètres, évidemment, elle est très froide… bien trop froide pour une baignade intempestive.

Infos pratiques

La route de montagne que l’on doit emprunter pour accéder au Lac d’Allos est ouverte de début juin à la mi-octobre selon les conditions climatiques. Veillez donc à bien vous renseigner à l’avance si vous prévoyez une randonnée dans ces dates là, histoire de vérifier que la route soit bien accessible… ça serait dommage de perdre votre temps.

Au bout de 10-15 minutes, vous arriverez à un premier parking (le parking de la Cluite) qui est gratuit toute l’année pour une randonnée approximative de 2h15 pour accéder au Lac d’Allos. Si vous continuez à rouler encore 15 minutes, vous accéderez au second parking (le parking du Laus dont le stationnement est payant de début juillet à début septembre à hauteur de 8€ par voiture). A partir de là, il ne vous reste que 45 minutes à parcourir à pied pour rejoindre le Lac d’Allos.

Nous avons opté pour la seconde option pour pouvoir profiter plus longtemps aux alentours du lac plutôt que de se fatiguer à la montée. Et puis, rappelons que dans la démarche Cook’nWalk, nous souhaitons proposer des randonnées faciles pour qu’un maximum de lecteurs puissent en profiter à leur tour ! Libre à vous de vous lancer de nouveaux challenges par la suite afin d’expérimenter des sentiers plus difficiles 🙂

Découverte du Lac d’Allos et observation des marmottes sauvages

Bien que la randonnée soit courte, elle ne fait que grimper, et les 2200 mètres d’altitude se font sentir… Nous montions tranquillement pour éviter l’essoufflement toutes les 5 minutes. Le sentier de randonnée est très bien balisé, il est propre et bien aménagé. Il est ponctué de panneaux pédagogiques pour en savoir plus sur la géologie, la faune et la flore locale. C’est très intéressant et adapté pour que les enfants comprennent également. Et puis cela donne une bonne excuse pour s’arrêter de temps en temps 😉

IMG_7072

IMG_7073

Après 30 minutes de marche, on peut s’orienter vers un autre sentier qui prolonge la randonnée d’une heure pour accéder au “Col. C’est semble-t-il, l’endroit idéal pour l’observation des bouquetins et des chamois qui aiment les parois plus rocheuses. Ça sera l’occasion de revenir pour la faire une prochaine fois !

IMG_7074

IMG_7102

Nous terminions à peine le dernier quart d’heure d’ascension que nous pouvions déjà observer quelques marmottes en action. Les jumelles sont vivement recommandées pour l’observation car les petites marmottes sont très imprévisibles et on les regarde souvent de loin. Même si avec les années, elles se sont habituées à la présence de l’homme, les marmottes restent néanmoins sauvages et elles se sentent plus en sécurité dans leurs tunnels. Elles évitent aussi de rester trop exposées pour ne pas se faire dévorer par un aigle, leur principal prédateur.

Au cours de la balade, vous aurez d’ailleurs l’occasion de voir de nombreux terriers de marmottes. Vous verrez qu’elles sont vraiment PARTOUT.

Arrivés au point culminant du sentier, la récompense… Et quelle BELLE récompense. La vue sur le Lac d’Allos est superbe. L’eau est claire et magnifique et le paysage se contraste entre espaces fleuris et verdoyants, et roche caillouteuse presque lunaire. Vous pouvez désormais entreprendre une balade pour faire tout le tour du lac. Là encore, le sentier est très propre et bien accessible. Vous serez sans aucun doute tentés de vous arrêter par-ci par-là pour faire quelques photos et vous pourrez faire un arrêt pique-nique où bon vous semble : une belle étendue d’herbe verte pour que les enfants puissent jouer, ou bien au plus près de l’eau loin des nuisances sonores ? Les espaces libres ne manquent pas au Lac d’Allos.

IMG_7120

IMG_7103

IMG_7105

IMG_7108

IMG_7118

Nous nous sommes arrêtés à mi-chemin du parcours (en évitant soigneusement les crottes de bouquetins, mouflons ou autres chamois qui parsemaient le sentier) pour un pique-nique près du petit ruisseau. La tentation d’aller tremper nos mains dans l’eau pour tâter la température était bien sûr trop grande, et on vous confirme, on n’aurait pas mis ne serait-ce qu’un orteil tellement elle était gelée. Je ne vous ai pas encore parlé de la météo, mais même en plein mois d’août, le temps était assez orageux et nous n’avons pas dépassé les 13-14°C ce jour-là. Le polaire a donc été fortement apprécié tout au long de cette journée.

IMG_7124

IMG_7131

IMG_7137

IMG_7128

Il faut compter environ 1h pour faire le tour du lac si l’on ne s’arrête pas. Aussi, selon l’affluence touristique du jour et le savoir-vivre des randonneurs, je vous conseille de prendre un peu de hauteur si vous souhaitez observer les marmottes. Il se peut qu’elles sortent de façon intempestive au plus près de vous, mais généralement, elles préfèrent la tranquillité et sortent loin de l’agitation des humains. Nous avons grimpé là où c’était possible et là où nous avions aperçu quelques marmottes, et avons attendu peut-être une demie-heure avant qu’elles ne pointent le bout de leur truffe.

IMG_7171

IMG_7178

Les photographes pourront s’en donner à cœur joie si leur appareil photo est muni d’un téléobjectif. Finalement, c’est en redescendant sur le sentier principal que deux petites marmottes ont fait leur apparition. C’était parfait pour clôturer cette belle promenade nature au cœur de la montagne.

Où sont les marmottes au Lac d’Allos ?

Si je peux vous donner quelques conseils, sachez que l’entrée principale de l’habitat de la marmotte se situe près d’un gros rocher. Elle va ensuite creuser des galeries souterraines pour avoir plusieurs portes de sorties (d’où la multitude de trous que vous pourrez observer). Les marmottes aiment les grands espaces verts, donc là où vous aurez le plus de chances de les croiser : c’est dans un espace verdoyant où il y a des rochers. Et bien sûr, le maître-mot de l’observation d’animaux sauvages : le SILENCE ABSOLU. Donc si vous êtes à proximité de promeneurs trop bruyants, vos chances d’observer des animaux seront certainement réduites. N’hésitez pas à vous éloigner le plus possible pour une observation en toute quiétude.

IMG_7179

IMG_7182

IMG_7194

IMG_7205

Aussi, la marmotte se nourrit exclusivement de plantes de montagne et n’apprécie guère les restes de biscuits au chocolat. Ne les nourrissez pas et ne laissez rien trainer de votre pique-nique ; En plus de polluer l’environnement, cela peut les intoxiquer.

De notre côté, nous avons été totalement séduits par le Lac d’Allos. Nous sommes restés près de 5h3O sur place et avons pleinement profité de notre balade. C’est sans aucun doute l’une des plus belles randonnées faciles à faire dans les Alpes-de-Haute-Provence. Vous devez absolument vous y arrêter un de ces jours 🙂

On attend vos photos sur notre page Facebook.

 

Laisser un commentaire