Le pêcher de notre poulailler a été très généreux pour sa première année de fructification et ce, malgré un été très sec en Creuse.
Pour les dernières pêches, la recette de base du clafoutis de ma grand-mère paternelle allait de soi : Pâtisserie ménagère, facile à réaliser et pêches blanches au goût unique et frais, de quoi remonter le temps sans machine !

Ingrédients :

• 4 petites pêches blanches (du jardin)
• 3 œufs ( de mes poules )
• ½ sachet de levure
• 5 CS de farine
• 3 CS de sucre (cassonade de préférence)
• 1 CC d’eau tiède
• Du lait
• Un peu de beurre
• Poudre de vanille ou sucre vanillé

Préparation :

Épluchez les pêches, les couper en quatre et les faire rôtir dans une poêle avec un peu de beurre et de poudre de vanille.
Faites préchauffer le four a 190 °C ou 6,5.
Cassez les œufs dans un saladier (réservez 1 blanc ; c’est là ma touche perso), ajoutez le sucre et la CC d’eau et fouettez jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Ajoutez la farine et la levure puis le lait pour obtenir une pâte ayant la consistance d’une pâte a crêpes épaisse et ajoutez le blanc d’œuf battu en neige délicatement.
Pour le format pique-nique, j’ai opté pour des moules a muffins (que j’ai chemisé auparavant), mais j’utilise en général un moule à tarte de 20 cm de diamètre.
Déposez les pêches rôties dans le fond des moules et remplissez les jusqu’à 1 cm du bord puis enfournez et laissez cuire pendant 20 min.
Laisser refroidir à la sortie du four et savourez dans la journée.
Outre ses fruits, le pêcher offre également ses feuilles (et ses fleurs au printemps) qui servent a la préparation d’apéritifs et de tisanes.

Laisser un commentaire